Sablés noisette

IMG_20180924_181413_550

Pour cette recette, j’ai flashé sur celle d’ une aiguille dans l’potage, les siens sont super beaux et donnent envie de croquer dans la photo !

Ces sablés ont été doublement validés par ma tribu ! Je voulais y intégrer une ganache chocolat mais prise par le temps et la sortie de l’école, j’ai dégainé mon pot de Nocciolata et j’ai tartiné les sablés ! Succès garanti ! J’ai juste changer un  élément de la recette. Pour la version originale allez faire un tour sur le blog d’une aiguille dans l’potage !

Pour une trentaine de sablés si la pâte est bien étalée

140g de beurre doux pommade

200g de farine semi-complète

60g de poudre de noisette

2g de sel

80g de sucre glace

1 œuf

Garniture (Nocciolata)

Étapes :

Mélangez tous les ingrédients secs  dans le bol du robot avec la feuille ou à la main. Ajoutez ensuite le beurre, les œufs et travaillez la pâte. Ne la travaillez pas trop. Juste assez pour former une boule, auquel cas elle deviendra élastique et se retracerait a la cuisson.

Filmez la boule et mettez la au frais pour 30min à 1h.

Préchauffez votre four à 170°

Farinez votre plan de travail et étalez votre pâte assez finement. A l’aide d’un emporte pièces découpez vos sablés et disposez les sur une plaque recouverte d’une feuille de papier cuisson.

Enfournez pour 15 min jusqu’à ce que les bords des biscuits soient dorés. Surveillez la cuisson, tous les fours ne sont pas les mêmes… à quelques degrés près.

Laissez refroidir sur une grille.

Lorsque les biscuits sont froids sortez une cuillère et votre pot de pâte à tartiner… NON ne léchez pas la cuillère, déposez une noisette de pâte sur un biscuit et refermez avec un deuxième biscuit par dessus…. A vos marques prêts ? Dégustez 🙂

 

 

 

Publicité

Le Praliné (version rapide)

Je vous ai dis que j’adorais le praliné ??!! J’en ai toujours dans mon frigo (bon la j’en ai plus) ! Dès qu’il y a moyen d’en mettre quelque part j’y fonce tête baissée ^^

Aujourd’hui je vous donne la recette du praliné version rapide « j’ai pas le temps ».

Pour ça vous aurez besoin de :

125g de noisettes décortiquées

125g d’amandes sans la peau

125g de sucre en poudre

Préchauffez votre four à 160°

Commencez par  torréfier les amandes et les noisettes sur une plaque pendant 20 min.

Sortez la plaque et enlever la peau des noisettes. Attention ché chaud !! Prenez un sopalin et frottez les noisettes dedans. La peau va partir très facilement. Si tout ne part pas, ce n’est pas grave !!!

Dans une casserole, faites un caramel avec le sucre. Laissez le chauffez jusqu’à ce qu’il ait une jolie couleur, attention à ce qu’il ne crame pas.

Hors du feu, ajoutez y les amandes et les noisettes et enrobez-les du caramel.

Versez alors le mélange sur un tapis silicone ou sur une plaque et laissez durcir et refroidir environs 15-20min.

Cassez le tout en morceaux et broyez  progressivement au robot. Vous allez d’abord obtenir une poudre, puis petit à petit l’huile des fruits secs va permettre d’avoir une pate plus lisse. C’est votre praliné qui est prêt 🙂

Versez le dans un bocal et conservez le au frigo plusieurs semaines !

Vous n’avez pas d’excuses la !

Dinyummy !!!!

 

 

 

 

 

 

 

DELICE (Vincent Guerlais)

Aaaah les vacances !

L’été dernier, nous étions en Auvergne avec ma petite famille, Super Besse plus exactement. Je vous avoue que niveau fromage nous n’avons pas chômé… overdose je dirai même. Coté dessert je n’ai pas été transcendé, sauf pour une crêpe au caramel beurre salé que j’ai  pu manger dans cette crêperie à Besse : Le Bessoi, une tuerie intersidéral ! Si vous avez l’occasion d’y aller….

Après ca, j’ai tenté de manger d’autres crêpes mais n’ai pas été aussi emballée. Ah oui parce que, ce que j’oublie de vous dire c’est qu’une fois que je mange quelques chose de bon je dois comparer jusqu’à trouver mieux. oui oui je suis reloue ! En tout cas c’est la meilleure crêpe que j’ai mangé jusqu’ici (celles de ma mère sont hors concours bien évidemment !!! Il y a le top de la crêpe et il y a au dessus c’est là que se placent celles de ma moman)

Bref vous l’aurez compris l’Auvergne c’était  fromage à volonté et rien d’autre.

Apres cette semaine montagnarde reposante, retour à la ville et direction Nantes… ville de mon cœur ! J’y ai vécu un an et à chaque fois que j’y met les pieds je m’y sens bien. Les espaces, les gens, les terrasses, loin de la cohue parisienne, du stress, des gens speed. Bref Nantes c’est Nantes…

Mais, ce n’est pas parce qu’on dit vacances que pâtisserie il ne doit pas y avoir.. et c’était sans compter mon passage à la boutique de Vincent Guerlais. Située à quelques mètres de ce joli passage Pommeraye.

J’ai été frappée par le calme dans cette boutique. Je me suis d’ailleurs surprise à chuchoter pour ne pas déranger… Je vous avoue qu’il était difficile de résister à toutes ces jolies pâtisseries. Beaucoup me tentait, mais une en particulier m’attirait… on l’appelle Délice. Je ne vais pas vous faire la description de ce gâteau avec mes mots mais plutôt avec les leur parce que c’est juste parfaitement décrit.

« Devenu un des classiques de la maison Guerlais, le Délice surprend les papilles dans un feuille à feuille audacieux de tectures et de saveurs. S’entremêlent croquant, fondant, croustillant et crémeux dans une alliance de saveurs gourmandes. Chocolat au lait, noisettes et praliné sont ici mis à l’honneur pour vous proposer une délicieuse variation de sensations. »

Variation de sensations… tu m’étonnes !

 

Site : Vincent Guerlais Agitateur de papilles

Page Facebook : Vincent Guerlais