Madeleines aux amandes

Ce gâteau moelleux, appelé aussi gâteau coquillage est très simple; des œufs, du beurre, du sucre, de la farine, relevé par un zeste de citron ou un peu de fleur d’oranger. Quel qu’en soit l’origine la madeleine de Commercy, est populaire depuis que les jeunes filles de Commercy vendaient ce petit gâteau sur le quai de la gare aux soldats qui montaient au front (1914-1918)

Je ne peux vous parler de la madeleine, sans bien évidemment évoquer la fameuse madeleine de Proust immortalisée par Marcel Proust dans son livre « A la recherche du temps perdu » , qui revit une scène de son enfance dans laquelle il mangeait des madeleines, et de ce goût qui déclenche chez lui de l’émotion.

Le plus simple étant de vous partager ce beau passage :

« Et tout d’un coup le souvenir m’est apparu. Ce goût c’était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin, à Combray (parce que ce jour-là je ne sortais pas avant l’heure de la messe), quand j’allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m’offrait après l’avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul. La vue de la petite madeleine ne m’avait rien rappelé avant que je n’y eusse goûté ; peut-être parce que, en ayant souvent aperçu depuis, sans en manger, sur les tablettes des pâtissiers, leur image avait quitté ces jours de Combray pour se lier à d’autres plus récents ; peut-être parce que de ces souvenirs abandonnés si longtemps hors de la mémoire, rien ne survivait, tout s’était désagrégé ; les formes – et celle aussi du petit coquillage de pâtisserie, si grassement sensuel, sous son plissage sévère et dévot – s’étaient abolies, ou, ensommeillées, avaient perdu la force d’expansion qui leur eût permis de rejoindre la conscience. Mais, quand d’un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l’odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l’édifice immense du souvenir.2 » [Marcel Proust, A la recherche du temps perdu, Du coté de chez Swan]

Je n’ajouterai rien si ce n’est que je vais vous partager une recette différente de la « véritable » recette de la madeleine, qui elle, nécessite un temps de repos d’une nuit pour avoir cette fameuse belle bosse. Je vous la partagerai un de ces jours ne vous inquiétez pas.

Mais aujourd’hui je vous propose une recette de madeleine aux amandes tout aussi moelleuse et fondante, mais surtout rapide et en plus de ça vous aurez aussi une jolie bosse !!!! Et tout ça, en seulement 30 minutes.

Croyez moi, essayez cette recette, et vous l’adopterez !

*Les ingrédients qu’il te faut dans ton placard et ton frigo !

pour 27 madeleines aux amandes

130g de beurre doux ou demi-sel à température ambiante – 130g de cassonade – 45g de poudre d’amandes – 3 oeufs entiers – 1 blanc d’œufs – 120g de farine – 1/2 sachet de levure chimique – 1 pincée de sel si vous utilisez du beurre doux.

Les étapes de réalisation

Préchauffer le four à 210°

Si le moule à madeleine est en silicone, pas besoin de le graisser, en revanche si il est en métal, graissez le  à l’aide d’un pinceau et farinez le.

Dans le bol du robot, travailler le beurre pour qu’il devienne pommade. Ajouter ensuite la cassonade et bien mélanger.

Ajouter la poudre d’amandes, mélanger pour que ce soit bien homogène. Bien racler les parois et rabattre le mélange en soulevant bien le dessous de la pate pour ne pas laisser du beurre coller dans le fond..

Ajouter les œufs (pas le blanc) un a un et mélanger entre chaque ajout. Bien racler comme expliqué précédemment.

Ajouter la farine, la levure et la pincée de sel si vous avez choisi le beurre doux, bien mélanger.

Monter le blanc en neige et l’incorporer délicatement à la Maryse.

Remplir les moules aux deux tiers et enfourner pour 8 à 10minutes.

Surveiller la bosse…

Dès la sortie du four, démouler et laisser refroidir.

Le défi maintenant est que tu réussisses à tenir sans manger tes madeleines au fur et a mesure.

Le but du jeu étant qu’il doit t’en rester sur la grille, mais aussi pour demain… voire après demain.

Alors penses-tu être en mesure de relever ce défi ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s